PONT SAINTE MAXENCE

Historique

Pour la petite histoire.....Le Palace

 


Vers 1900, sur le quai Auguste Deschamps, on déchargeait le sable... Dans les années 30, c'est un autre marchand de rêves qui s'installe : et les Lumières du cinéma Le Palace sont ...

Auparavant, un arrêté du conseil municipal mentionne bien l'installation d'un appareil cinématographique à Pont Sainte Maxence dès le 3 octobre 1916. Des films  sont également projetés à l'occasion des foires ou des fêtes foraines, les cinémas étant essentiellement ambulants en ce début de siècle. Mais à présent, c'est un endroit consacré et pérenne qui s'offre au public. La population s'invite nombreuse à ce qui demeure le loisir le plus populaire, certaine familles n'hésitant pas à venir à pied de l'autre bout de Pontpoint pour passer le moment privilégié de la fin de semaine ... pas de problème de stationnement !

M. POUPARD en est le premier propriétaire. Des rangées de bancs, un piano pour ponctuer musicalement les scènes du film muet. Un balcon aussi, supprimé depuis.
L'entrée se faisait côté Oise; l'écran se situait donc sur le pan opposé à celui d'aujourd'hui. La cabine de projection en saillie sur la façade en témoigne encore.

Suit la famille COINTIN qui cède après la guerre les lieux à sa progéniture. Un bar ajoute bientôt à la convivialité du site. Point névralgique de la culture locale, les planches du cinéma accueillent d'autres formes de spectacles, et les comités d'entreprise des usines florissantes de la ville organisent des rassemblements festifs, comme cette soirée "french cancan" à la Noël 1964 .... Rien n'est traité par-dessus la jambe.

Au début des années 80, les nouveaux propriétaires, M. et Mme MASSON, réalisent d'importants travaux pour permettre l'ouverture d'une seconde salle et d'un hall plus spacieux, rue des pêcheurs.

Chantal et Christian CANDELOT poursuivent l'aventure à partir de 1996. Face à la crise, Le Palace est en survie. En 2003, un collectif de soutien créé le 1er mai se transforme en association " Mai du Cinéma" assurant une dynamique promotionnelle et évènementielle régénératrice. A la suite se quoi une solution est trouvée à la sauvegarde de nos salles obscures autour d'un projet municipal et associatif (2007).

1er juin 2009 c'est la société CINEODE qui gère désormais le cinéma suite à un appel d'offre lancé par la municipalité (Délégation de service public).

Informations recueillies auprès de M. René Blanchon, M Louis Ollivier, M. et Mme Candelot

Le numérique en france

En 2013 il y avait 2025 établissements cinématographiques représentant 5587 écrans.

2013 sur ces 2025 établissements cinématographiques, 1899 cinémas sont passés en numérique.

Pont il y a longtemps Pont aujourd'hui